Foire aux questions

Avez-vous des questions concernant un produit ou un autre sujet?

Filtrer les annonces selon le sujet:

Les dernières questions et réponses:

Ces dernières années, nous avons régulièrement reçu des questions d’étudiants et d’élèves sur le thème "M-Budget". Comme ces questions se répètent dans leur demande, nous les avons rassemblées dans un catalogue de questions.
Nous serions heureux que vous trouviez les réponses à vos questions dans le catalogue de questions.

Vers le catalogue de questions

Toutes les poules pondeuses produisant des œufs pour Migros sont nourries avec du fourrage végétal.

Tout le fourrage est strictement contrôlé par des instances indépendantes. Les contrôles des autorités sont effectués par la station de recherche Agroscope (ALP), liée à l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) et au département fédéral de l’économie (DFE). Dans le cas des poules pondeuses bio, les directives sont plus sévères encore. D’après les directives de Bio Suisse, les matières premières végétales pour les aliments doivent provenir à 95% de production biologique depuis le 1.1.2010.

Non. Depuis 1996, Migros ne vend plus d’œufs pondus par des poules en batteries (également importés). De tels œufs ne sont plus non plus autorisés dans la confection de produits à base d’œufs vendus à Migros, et ce depuis 2001 (p. ex. dans le cas des pâtes ou des produits de boulangerie).

Tandis que la Suisse a fait œuvre de pionnière dans l’interdiction de l’élevage des poules en batteries, ce système est encore le mode de détention le plus fréquent des poules pondeuses dans la plupart des pays européens. En Suisse, l’interdiction de l’élevage en batteries date du 1er janvier 1992. L’importation d’œufs d’élevage en batteries n’est toutefois pas interdite. Elle doit en revanche être déclarée sur l’emballage («œufs issus d’un mode d’élevage non autorisé en suisse»).

Situation dans l’UE: une interdiction de l’élevage conventionnel en batteries est prévue à partir de 2012. Toutefois, tous les élevages n’adopteront probablement pas le système alternatif de l’élevage au sol (p. ex. en volières). Conformément aux directives européennes, il est également possible d’élever les poules dans des cages plus grandes. Celles-ci comptent une quarantaine d’animaux et sont équipées de perchoirs, de nids et d’une litière.

Oui. Les poulaillers des producteurs d’œufs de Migros sont tous conformes à la loi sur la protection des animaux et satisfont aux directives légales ainsi qu’aux exigences plus sévères de Migros en matière de qualité. Il ne faut pas oublier que la poule est un animal qui vit en troupeau et qu’elle recherche la proximité de son groupe. Contrairement à ce qui se passe dans l’UE, la Suisse règle le nombre maximum de poules dans un troupeau, fixant la limite supérieure à 18’000 poules pondeuses par exploitation. Dans l’UE, il n’est fixé aucune limite en la matière. Chez nos voisins européens, il n’est donc pas rare de voir des exploitations comptant 50’000 ou même 100’000 poules pondeuses.

Oui. Bien que toutes les directives et toutes les normes d’élevage soient respectées, il peut arriver que certains troupeaux aient un mauvais plumage. Les raisons de ce phénomène ne sont que partiellement connues. La perte des plumes a souvent pour origine l’âge des poules pondeuses, mais aussi le picage mutuel du plumage entre les poules elles-mêmes. Plusieurs facteurs peuvent déclencher un tel comportement: filiation, alimentation, nervosité des animaux, aération du poulailler, conditions météorologiques, etc. Dans la plupart des cas, ce phénomène n’a rien à voir avec le mode d’élevage (élevage au sol, en plein air ou bio) ou l’aménagement des installations, les troupeaux suivants pouvant à nouveau avoir un beau plumage. Le picage mutuel des plumes n’a également rien à voir avec la taille du troupeau. On trouve des plumages endommagés tant dans les grands groupes que dans les petits groupes de volatiles.

Les poules pondeuses sont des animaux qui vivent en groupe. Dans la production d’œufs bio, on recommande d’élever également des coqs. Il y a toutefois aussi des producteurs d’œufs d’élevage au sol ou en plein air qui prennent quelques coqs dans leurs poulaillers, ceux-ci ayant une influence positive sur le comportement social de tout le troupeau.

L’ensemble de la demande d’œufs en Suisse est plus importante que l’offre indigène. Raison pour laquelle nous devons importer des œufs. La législation suisse et les directives Migros, plus sévères encore, sont plus strictes que les standards de l’UE. Afin d’assurer tout de même un élevage conforme à l’espèce ainsi qu’une qualité irréprochable, tous les œufs importés vendus à Migros sont certifiés par le KAT (Kontrollierte alternative Tierhaltung, ou Association pour le contrôle des élevages alternatifs). Il s’agit d’une association œuvrant pour le contrôle des élevages alternatifs. Grâce à cette certification, nous pouvons notamment assurer qu’aucun œuf issu d’élevage en batteries, même s’il provient de fournisseurs étrangers, ne se retrouve dans les rayons de votre Migros.

Sur le site Internet de Migros, il n’est pas possible de saisir de codes autres que des codes suisses. Pour les œufs importés, la traçabilité est toutefois assurée grâce au site Internet du KAT (Kontrollierte alternative Tierhaltung, ou Association pour le contrôle des élevages alternatifs). Vous en apprendrez davantage à cette adresse www.was-steht-auf-dem-ei.de.

Vous trouverez ici toutes les informations au sujet de la production bio, de l’élevage en plein air et de l’élevage au sol.

Dans une large mesure, les coopératives régionales décident de façon autonome quels produits elles proposent en action et quand elles le font. Pour cette raison, il peut arriver que certaines actions proposées ne soient disponibles qu’au niveau régional. Vous, en tant que consommateurs, en êtes toujours informés par une note en bas de page sur l’annonce de Migros Magazine. Elle indique dans quelle coopérative l’action est disponible.

Nos clients profitent de cette flexibilité qui nous permet de mieux tenir compte des besoins régionaux des clients.

Nous continuons volontiers à vous aider

Désirez-vous autre chose?