Vers l’aperçu de la foire aux questions

Foire aux questions

Les édulcorants sont-ils dangereux pour la santé?

Absorbés en quantités normales, les édulcorants ne présentent pas de danger pour la santé. De nombreuses études scientifiques prouvent que ces substances sont inoffensives. On peut dire que les édulcorants comptent parmi les substances les plus étudiées entrant dans notre alimentation.

Sur la base d’études scientifiques, un panel d’experts internationaux de la FAO et de l’OMS fixe des valeurs appelées DJA (dose journalière admissible) (en anglais : Acceptable Daily Intake ou ADI). La DJA indique la quantité d’une substance que l’on peut absorber quotidiennement durant toute sa vie sans que cela de présente de risque perceptible pour la santé.

Voici les valeurs DJA des différents édulcorants en mg/kg de poids corporel et par jour:
Acésulfame K: 9
Aspartame: 40
Cyclamate: 7
Saccharine: 5
Sucralose: 15
Thaumatine: -
Néohespéridine DC: 5
Glycoside de stéviol: 4
Néotame: 2
Sel d'aspartame-acésulfame: -
Advantame: 5

Quelques exemples:

Une personne pesant 70 kilos pourrait par voie de conséquence consommer quotidiennement les quantités suivantes d’édulcorants:

Saccharine: 350 milligrammes
Cette quantité se trouve par exemple dans
- 3880 g ou 31 gobelets de flan caramel Léger ou
- 159 pastilles édulcorantes Sucorine sur la base de cyclamate et de saccharine

Cyclamate: 490 milligrammes
Cette quantité se trouve par exemple dans
- 54 g de poudre édulcorante Sucorine sur la base de cyclamate et de saccharine (équivaut au pouvoir édulcorant d'une quantité de 54 g de sucre) ou
- environ 1 cuillère à café de Sucorine liquide (équivaut au pouvoir édulcorant d'env. 25 g de sucre)

Acesulfame K: 630 milligrammes
Cette quantité se trouve par exemple dans
- 6300 g ou 35 gobelets de yogourt choco Léger ou
- 1105 chewing-gums spearmint M-Budget

Aspartame: 2800 milligrammes
Cette quantité se trouve par exemple dans
- 165 pastilles édulcorantes Sucorine sur la base d'aspartame ou
- 800 chewing-gums spearmint M-Budget

Les personnes ayant un faible poids corporel, en particulier les enfants, devraient absorber moins d’édulcorants, en conformité avec leur poids.