Vers l’aperçu de la foire aux questions

Foire aux questions

Pourquoi les produits distribués en Suisse coûtent-ils beaucoup plus cher que dans l'UE?

Nous sommes de votre avis, à savoir que les prix en Suisse sont, parfois, trop élevés. C'est d'ailleurs pourquoi Migros s'engage aussi pour la résorption de tous les facteurs générateurs d'augmentation du prix superflus et s'engage en faveur de prix équitables et d'offres avantageuses pour les consommatrices et les consommateurs.

Au niveau politique aussi, Migros combat depuis des années les causes des prix suisses supérieurs.

Ces prix supérieurs résultent de la conjonction de différentes raisons. Rien qu'en raison des structures géographiques plus réduites et du coût de la vie supérieur (niveau de salaire élevé !), nous avons de façon générale en Suisse un niveau de prix nettement supérieur à celui de l'étranger, ce qui se manifeste de façon particulièrement flagrante dans le domaine de la santé publique, du prix des loyers ou, aussi, pour les revues et les tarifs publicitaires. Les différences des besoins des consommatrices et des consommateurs contribuent aussi à un niveau de prix élevé. En Suisse, le standard d'aménagement des centres commerciaux et l'exigence de qualité, par exemple, sont très élevés.

Dans le domaine des denrées alimentaires, la protection de l'agriculture suisse, voulu sur le plan politique et parfois massive, entraîne un prix élevé de matières premières et, par conséquent aussi, des coûts d'approvisionnement élevé pour les commerçants détaillants de Suisse. A cela s'ajoute que les standards ont tendance à être plus sévères en Suisse sur le plan de l'élevage animal et de la protection de l'environnement. Diverses réglementations particulières à la Suisse, par exemple pour l'obligation de marquage des produits, renchérissent les prix d'achat des biens d'importation. Les coûts d'approvisionnement en marchandises pour les importations sont, en Suisse, aussi nettement supérieurs à la moyenne de nos pays voisins.

Pour les articles de marque de fabricants internationaux, les prix exagérés s'expliquent fréquemment aussi par la structure de distribution. Migros est contrainte d'acheter de tels produits auprès de ses filiales en Suisse. Celles-ci sont parfaitement conscientes du plus grand pouvoir d'achat en Suisse et, par conséquent, fixent les prix d'achat à un niveau plus élevé.

Migros a préconisé que l'introduction du principe du Cassis de Dijon et l'autorisation des importations parallèles deviennent possibles. Ces deux mesures sont efficaces dans la lutte contre l'îlot de cherté qu'est la Suisse. Mettre tout cela en œuvre n'est toutefois pas très simple et demande du temps. Une chose est claire, à savoir que Migros répercute sur ses clientes et ses clients toutes les économies que cela rend possibles.