Vers l’aperçu de la foire aux questions

Foire aux questions

Quelles mesures Migros prend-elle pour lutter contre le gaspillage alimentaire?

Différentes études et organisations ont révélé qu'en Suisse près d'un tiers des denrées alimentaires produites sont jetées.  Dans le commerce de détail, ce sont près de 5% des denrées alimentaires qui finissent à la poubelle. Sous le titre «Taste the waste», un film brossant un tableau dramatique de toute la problématique du gaspillage de denrées alimentaires a été diffusé, l'an dernier, dans les cinémas suisses et à la télévision. En outre, de plus en plus de chaînes de télévision se consacrent au thème du gaspillage de denrées alimentaires.

Migros a évalué les chiffres pertinents (2016) concernant ses magasins et ses restaurants. Les chiffres prélevés révèlent que les efforts consentis par Migros pour ne pas gaspiller des denrées alimentaires sont récompensés: 98,5 pour cent des denrées alimentaires que Migros propose dans ses magasins et dans la gastronomie sont bel et bien utilisés en tant que denrées alimentaires: à des prix normaux ou à des prix réduits aux clients et collaborateurs ou remis gratuitement à des organisations à but non lucratif comme «Table couvre-toi» ou «Tables Suisses»! Le soutien de Migros aux organisations caritatives est également financier.

Les 1,5% qui ne sont pas consommés comme denrées alimentaires sont recyclés sous forme de:
 - fourrage (0.3%),
- biogaz (1.0%) et
- compost (0.1%).
- seulement 0,1% finissent sous forme de déchets dans les usines d’incinération.

Et ce grâce à des installations de production de pointe, un personnel qualifié et une parfaite coordination des processus. L'étroite collaboration entre le commerce de détail, l'industrie, la logistique et l'agriculture permet de planifier au plus juste les quantités et l'assortiment et d'écouler ainsi la majeure partie des denrées alimentaires au prix habituel et/ou d'éviter les excédents.

Les mesures suivantes permettent à Migros Gastronomie de minimiser le gaspillage:
- Collecte de données chiffrées sur la fréquence de la clientèle, le jour de la semaine, l'heure de la journée, la météo
- Adaptation de la production de repas et de buffets en fonction de la demande attendue
- La disponibilité des menus n'est pas garantie (il en reste tant qu'il en reste)
- Le libre-service permet des portions convenables en fonction de l'appétit

Un approvisionnement optimal (quantité, période, stockage) des aliments à traiter constitue toutefois la disposition la plus importante.

Pour minimiser le gaspillage alimentaire des consommateurs également, Migros propose des produits dans différentes tailles d'emballage, informe sur le stockage concret des articles (Conservation et Stockage) et donne des astuces pour cuisiner avec des reste (cuisiner avec les reste)

Normes:
Notre société est très sensible à l'aspect visuel. Cette tendance est particulièrement marquée au niveau des fruits et légumes vendus en vrac notamment. Les clients et clientes choisissent systématiquement les plus beaux exemplaires. Dans la gamme M-Budget, Migros propose par exemple des pommes et des carottes emballées qui ne correspondent pas visuellement  aux marchandises de classe 1.

Date de péremption et datage:
Une prolongation de la date de péremption permettrait de réduire la quantité de denrées alimentaires jetées souvent prématurément à la poubelle par les clientes et clients. Au sein des ménages, une partie du gaspillage alimentaire est notamment dû à une mauvaise compréhension des termes relatifs au datage des aliments.  Pour ce qui est des délais de conservation, il convient de faire la distinction entre la date de consommation «à consommer jusqu'au» et la durée de conservation minimale «à consommer de préférence avant le».

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la durée de conservation de différents groupes de produits est contrôlée régulièrement et si possible ajustée. C'est ainsi que Migros a récemment pu prolonger la date limite de conservation de l'assortiment de fromages à pâte dure et mi-dure.

De nouvelles techniques d'emballage peuvent par exemple contribuer à prolonger la durée de conservation sans entrainer une perte de qualité.

L'optimisation supplémentaire en matière de logistique n'allonge certes pas la durée de conservation, mais la marchandise est disponible plus longtemps dans les magasins offrant ainsi aux clients plus de temps pour consommer les produits. Cela devrait également permettre de réduire les pertes de denrées alimentaires.

Mais nous restons prudents en ce qui concerne l'évaluation du potentiel de prolongement de la durée de conservation. Car il ne faut pas oublier une chose: Migros est responsable vis-à-vis de sa clientèle. La fraîcheur mais aussi la sécurité alimentaire ne doivent en aucun cas pâtir de ces mesures. Nous nous efforçons cependant de prolonger les durées de conservation chaque fois que c'est possible.

Pour une nouvelle réglementation en matière d'expiration, nous nous référons à une règlementation uniforme. Des modifications ne sont possibles qu'en collaboration avec d'autres partenaires.