Foire aux questions

Avez-vous des questions concernant un produit ou un autre sujet?

Filtrer les annonces selon le sujet:

Réinitialiser le filtre

4 Résultats pour votre choix:

Développement durable

À Migros, plusieurs experts travaillent chaque jour à optimiser nos emballages et à tester des matériaux alternatifs. Le plastique est remplacé chaque fois que cela s'avère judicieux. Migros vend déjà actuellement de nombreux produits bio sans emballage. Les nectarines, melons, avocats, oranges et mangues bio ainsi que de nombreux autres fruits et légumes sont munis d'un autocollant ou d'une banderole. Ce mode de commercialisation est encouragé dans la mesure du possible. Nous étudions aussi constamment de nouvelles alternatives.

Conformément à l'Ordonnance sur l'agriculture biologique, les produits bio doivent cependant toujours être séparés des produits conventionnels d'une manière clairement identifiable, c'est pourquoi aujourd'hui ils sont encore souvent emballés. Un simple étiquetage de l'étalage n'est pas suffisant. Selon l'Ordonnance sur l'agriculture biologique, il faut en effet s'assurer, pour chaque article, que le client sait s'il s'agit d'un produit conventionnel ou d'un produit bio. Dans un rayon en vrac, cette directive est difficile à mettre en oeuvre.

Un film fin en plastique est également judicieux pour protéger le produit: un concombre non emballé n'est plus vendable au bout de quelques jours alors qu'avec 1,5 g d'emballage il reste frais environ deux semaines. Un produit qui s'abîme car il n'est pas emballé nuit beaucoup plus à l'environnement que son emballage ne le ferait. Il convient d'éviter impérativement le gaspillage alimentaire, même en petites quantités.

Parce que leur pertinence écologique est comparativement moins importante, nous ne souhaitons ni ne pouvons interdire le recours aux sacs en plastique dans le secteur des fruits et légumes, et nous ne voulons pas les bannir de nos magasins. En outre, pour la majeure partie de notre clientèle, ces sacs très fins sont jugés indispensables pour pouvoir peser et transporter les fruits et légumes, et ils permettent d'éviter de faire appel à des préemballages qui consomment beaucoup de matériel. Néanmoins, le consommateur est bien entendu libre de son choix et peut s'abstenir de les utiliser.

Enfin, en Suisse, les sacs en plastique classiques ne se retrouvent pas dans des décharges, mais dans des usines d'incinération modernes. L'énergie produite par l'incinération des sacs est utilisée pour la production d'électricité et de chaleur, et les fumées libérées sont nettoyées efficacement.

Nos Veggie Bags sont une autre option intéressante. Un Veggie Bag est un sac réutilisable à mailles fines que l'on peut utiliser dans les magasins Migros pour emballer les fruits et les légumes en vrac.

Migros est constamment à l'affût de solutions écologiquement judicieuses permettant de boucler le cycle de vie des matières premières. Lorsque de telles solutions s'avèrent judicieuses et économiquement viables, elles doivent être recyclées et réintégrer ce cycle.

À l'heure actuelle, la reprise des briques à boisson en carton, sur le modèle Tetra-Pak, n'est pas encore à l'ordre du jour: en dépit de nouvelles installations, le recyclage des briques apporte un bénéfice écologique insignifiant en comparaison des coûts supplémentaires très élevés. De plus, ces cartons ne peuvent la plupart du temps pas être refermés, ce qui peut engendrer des problèmes d'hygiène et des nuisances olfactives dans les magasins et les centrales de distribution. Par conséquent, aucune collecte de briques à boisson en carton n'est pour l'instant prévue dans les magasins Migros.

Ces emballages présentent un bon bilan écologique, même si elles ne sont pas recyclées. Revêtues d'une fine couche d'aluminium et de plastique, les briques ne peuvent pas être jetées avec le carton. Bien qu'elles soient pour l'heure encore éliminées avec les ordures ménagères afin d'être brûlées, leur impact global sur l'environnement doit être considéré comme positif. Le carton est produit à base de matières premières durables. Migros poursuit en outre l'objectif d'obtenir des emballages à base de bois certifiés FSC.

L'huile de palme est une matière première importante dans l'industrie alimentaire. Elle est utilisée pour la fabrication de produits tels que margarines, sauces, soupes, graisses alimentaires, huiles et graisses de friture, plats cuisinés, produits de boulangeries, chocolats et crèmes glacées. Elle entre également dans la composition de certains cosmétiques et produits de nettoyage. La population d'Asie utilise essentiellement l'huile de palme comme graisse alimentaire, pour rôtir, cuisiner et frire les aliments.

De plus, l'huile de palme est l'une des rares huiles végétales à être déjà solide à température ambiante et de réfrigération (contrairement à l'huile d'olive, l'huile de colza, etc.), ce qui évite d'avoir à l'hydrogéner. C'est un avantage dans la production, car l'hydrogénation partielle entraîne la formation des indésirables acides gras trans. L'huile de palme peut en outre être chauffée à des températures élevées. C'est la raison pour laquelle elle est souvent utilisée dans des produits qui doivent présenter une certaine fermeté. Ce qui permet d'éviter le recours au durcissement artificiel des huiles. Si l'on remplaçait l'huile de palme par d'autres huiles ou graisses végétales, cela n'aurait pas seulement une influence prépondérante sur la consistance des produits, mais également sur leur durée de conservation et leur texture en bouche.

Le rendement de l'huile de palme est 5 à 10 fois supérieur à celui de l'huile de colza ou de coco par exemple, dont la culture requiert une surface proportionnellement plus étendue. Le recours à d'autres huiles à titre d'alternative n'est donc pas une solution durable.

Cela fait environ 20 ans que Migros s'engage de manière plus conséquente et efficace que nulle autre entreprise en faveur d'une huile de palme durable et joue donc un rôle pionnier à travers le monde dans ce domaine. Aujourd'hui, seulement 20% de la production d'huile de palme est certifiée au niveau international alors que Migros connaît même les plantations d'où provient 98% de son huile de palme. Elle garantit notamment que les forêts tropicales ne soient pas déboisées, que les tourbières ne soient pas détruites et que des pesticides critiques ne soient pas utilisés. En ce qui concerne les conditions sociales, Migros établit également des exigences claires. En raison de son engagement, Migros obtient depuis de nombreuses années les meilleures notes dans les évaluations du WWF consacrées à l'huile de palme.

Nous continuons volontiers à vous aider

Désirez-vous autre chose?